Slider éco-refuge Doussard
Slider concert HK
Slide 1
Slide 2
Slide 3

 

– Les artistes «Fabric’Arts» –

Pour porter la culture auprès des habitants du Pays de Faverges, Fabric’Arts fait appel à des artistes de renom, porteurs d’imagination et de créativité, chacun dans leur domaine d’action.
Certains sont familiers du Pays de Faverges, d’autres découvrent le territoire.

Sylvie Santi – Cie Sylvie Santi

Formée au Centre des Arts du Récit (38), au Centre National des Arts du Cirque (51) et au Centre Méditerranéen de Littérature Orale (30), Sylvie s’intéresse aux rythmes, aux sons du langage, au mouvement et à toutes ses formes de jeux.

Mélodies et rythmiques sont donc deux vecteurs indissociables de sa langue, dans une recherche permanente de dimensions nouvelles, dépassant là la question du sens et de la compréhension. Sylvie Santi questionne sa démarche autour de la transmission sensible de la parole, réflexion engagée au cours du cycle long de formation au Centre méditerranéen de littérature orale (CMLO), thématique de Mémoire soutenu en région PACA.

http://www.sylviesanti.com

Pierre Beccu

Le réalisateur Pierre Beccu a signé de nombreux reportages documentaires pour la télévision.

En 1991, il passe au long métrage avec «La dernière saison», sorti sur les écrans en 1992, puis «Un voyage entre amis», sorti en 2001. A partir de 2002, Pierre Beccu se consacre principalement au documentaire pour la télévision et le grand écran. Depuis 1997, il encadre régulièrement des ateliers cinéma et vidéo en direction du jeune public. Son dernier long métrage, «Regards sur nos assiettes», sorti en 2014, est un documentaire réalisé avec six étudiants en géographie enquêtant sur nos habitudes alimentaires (les étudiants ont été mis au cœur du dispositif de réalisation pendant quatre ans).

http://pierre-beccu.fr

Tracey Boot – Cie Théâtre transformation

La compagnie Théâtre Transformations fabrique ses propres masques. De ces masques proviennent des histoires. Histoires heureuses, tristes, burlesques ou poétiques.

La fabrication d’un masque donne naissance à un personnage…
L’acteur développe une relation, le masque prend vie… Avec Théâtre Transformation, les masques racontent des histoires, parlent un langage universel et contribuent à changer la façon dont le public voit le monde. C’est à Tracey Boot, véritable colonne vertébrale de la compagnie, que Théâtre Transformation doit sa valeur artistique : Tracey crée les masques, écrit les scénarios, joue et/ou met en scène les spectacles. Originaire d’Ecosse, Tracey est diplômée d’Etudes théâtrales de l’Université de Manchester. Ses différentes rencontres avec des spécialistes tels que Jacques Lecoq et Donato Sartori, l’ont conduite sur le chemin de la création. Elle est également formée auprès de Michael Chase, Monica Pagneaux, John Wright, Stéphane Müh et Haim Isaac.

http://www.theatretransformations.com/

Claude Brozzoni – Cie Brozzoni

Fils d’une famille italienne, Claude Brozzoni grandit dans un univers dont le théâtre est absent. Sa rencontre avec Jacques Quoëx, metteur en scène et plasticien, est déterminante.

Il l’initie à la scénographie et le sensibilise à la peinture. Il «pénètre le théâtre par les yeux et par les mains» et ne le quittera plus. Il crée la Compagnie Brozzoni à Annecy en 1987. Son objectif : offrir un théâtre «populaire» accessible à tous. Il aime les textes forts, mettre en valeur le verbe, mêler chant et peinture. Le théâtre de Brozzoni, plus poétique et émotionnel que politique, porte en lui l’utopie d’un monde partagé et fraternel. Sa dernière création , «C’est la vie», met en scène un monologue écrit par Peter Turrini dans lequel il raconte sa vie.

http://www.cie-brozzoni.com

Laurent Gidon

Laurent Gidon est un écrivain de science-fiction et de fantasy, connu également sous le pseudonyme de Don Lorenjy.

Il a publié de nombreux romans («Djeeb le Chanceur»…) et nouvelles («Les remuantes», «L’an prochain tout ira bien», «Vent du soir»…). Il vit de sa plume depuis plus de vingt ans et est récemment passé à l’animation d’ateliers d’écriture, dans le cadre d’un partenariat avec «Le labo des histoires».

https://lorenjy.wordpress.com

HK

HK, Kaddour Hadadi, est un auteur-chanteur, ancien membre de Ministère des affaires populaires (MAP) et initiateur de HK et les Saltimbanks.

Fils d’immigrés algériens établis à Roubaix, HK se fait connaître, entre 2005 et 2009, au sein du groupe Ministère des affaires populaires avec les deux albums «Debout là-d’dans» (2006) et «Les Bronzés font du Ch’ti» (2009) et de très nombreux concerts.
En 2009, HK forme le groupe HK et les Saltimbanks, autour de chansons écrites «sur la route». C’est ainsi que sort le 31 janvier 2011, l’album «Citoyen du monde». La chanson «On lâche rien», extraite de cet album est reprise dans les manifestations, et même au cinéma dans « La vie d’Adèle ». Dans le deuxième album de HK et les Saltimbanks, «Les Temps modernes», publié en mai 2012, HK rend hommage à Stéphane Hessel, grand résistant qu’il a rencontré en 2010.
En 2012, HK publie son premier roman intitulé «J’écris donc j’existe», aux éditions Riveneuve. Dans cette auto-fiction, HK parle de Roubaix, sa ville natale. En 2013, il présente «Les Déserteurs», où il interprète des classiques de la chanson française en version châabi. En 2014, il publie son second roman «Néapolis » aux éditions Riveneuve.
Son troisième album, «L’empire de papier», sort en mars 2017.

www.saltimbanks.fr

Le 15 mars dernier, le chanteur HK répondait aux questions de Pierre Deneu, journaliste à RTL2. Ecoutez-le, il est passionnant, engagé dans le projet Fabric’Arts et très enthousiaste ! Sensible au portrait de Fabric’Arts dressé par HK, Pierre Deneu a déclaré, à l’issue de l’interview : «Je trouve votre action remarquable dans sa forme et par les artistes que vous avez impliqués».

 

Mathilde Syre

Vivant aujourd’hui à Ugine, Mathilde Syre possède un DESS de réalisation de documentaires obtenu en Ardèche, à Lussas.

Elle a réalisé plusieurs films pour la télévision, «Incertain regard», en 2010 sur le quotidien de jeunes enfants aveugles, «Au bout de leur peine» en 2015 sur un service pénitentiaire d’insertion et de probation. Plus récemment, en 2016, elle a réalisé un documentaire sur les pédagogies actives à l’école publique et l’évolution des méthodes d’enseignement, «Ecole en vie», né d’un questionnement personnel.

Au travers de l’association Achromat, elle intervient dans des ateliers de réalisation vidéo pour initier tous types de publics au langage cinématographique et les sensibiliser à l’image : reportages, documentaires, film expérimental ou d’animation… Chaque stagiaire construit son film de A à Z.

www.mathilde.syre.net